Accueil Actualités La vie économique du Val d'Essonne 10 exemples de risques à évaluer dans le Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER)
10 exemples de risques à évaluer dans le Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER)

10 exemples de risques à évaluer dans le Document Unique dEvaluation des Risques DUERComme tout employeur (peu importe le nombre de salariés, la taille de l'entreprise ou le secteur d'activité), vous êtes tenu de retranscrire, au sein d'un document unique, l'ensemble des risques professionnels pour la santé ou la sécurité auxquels sont exposés vos collaborateurs, qu'ils soient physiques ou psychosociaux. Mais concrètement, quels risques devez vous faire figurer dans le document unique d'évaluation des risques ?

Obligation d'élaborer un document unique d'évaluation des risques

Vous devez, pour cela, évaluer les risques professionnels ainsi que les facteurs de pénibilité, tels qu'ils sont défini par le Code du travail, et en reproduire les résultats dans le DUER.

Cette analyse doit être menée dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement et doit comporter un inventaire de l'ensemble des risques que vous avez identifiés, y compris ceux liés aux ambiances thermiques.

Vous devez procéder à une véritable démarche d'analyse, certes exigeante, mais vous ne pouvez vous contenter de réaliser un simple relevé de données brutes. Vous devez par exemple rechercher les probabilités de réalisation du risque ou encore son impact sur la santé du salarié chez une femme et chez un homme.

Vous devez notamment analyser les risques professionnels lors du choix dans :

•    les procédés de fabrication ;
•    les équipements de travail ;
•    les substances ou préparations chimiques ;
•    l'aménagement ou le réaménagement des lieux de travail ou des installations ;
•    et dans la définition des postes de travail.

Une fois élaboré, ce document doit être mis à jour.

Risques à mentionner dans le DUER : 10 exemples

1. Risques liés à la manutention manuelle de charges

Ils se caractérisent principalement par des risques dorsolombaires, voire, plus exceptionnellement, par des risques cardio-vasculaires en cas de port de charges très lourdes. Peuvent être concernés les salariés du bâtiment et des travaux publics, du commerce (mise en rayon par exemple), de la métallurgie ou encore des services.

2. Risques liés aux vibrations

Ils peuvent être transmis soit à tout le corps (lorsque le salarié conduit une machine qui vibre comme un engin de chantier ou de manutention) soit uniquement aux membres supérieurs (lorsque le salarié utilise une machine portative comme un marteau piqueur par exemple) qui peuvent engendrer des douleurs dorsales ou des affections invalidantes au niveau des bras et des mains (pathologies articulaires, moindre sensation du toucher). Peuvent être concernés : les salariés du bâtiment et des travaux publics, de la métallurgie ou encore des espaces verts.

3. Risques de chute

Ce type de risque concerne les salariés qui travaillent habituellement en hauteur comme les charpentiers mais aussi ceux qui, de manière plus temporaire, doivent travailler en hauteur (sur une échelle par exemple) pour les besoins de leur métier, comme par exemple les agents d'entretien ou de maintenance. Ce risque ne doit pas être négligé, car il s'agit, après les accidents de la route, de la 2ème cause d'accident mortel au travail.

4. Risques liés au bruit

Le bruit peut être source de stress et de fatigue mais peut aussi entrainer des pathologies plus graves et irréversibles comme la perte totale ou partielle de l'audition. Peuvent être concernés les salariés qui travaillent au contact de machines bruyantes, les salariés du bâtiment et des travaux publics.

5. Risque routier

Les salariés amenés à utiliser un véhicule (le leur ou celui de l'entreprise) dans le cadre de leur travail, pour rendre visite à des clients ou encore pour se rendre sur un chantier sont exposés à un risque de dommages corporels irréversibles en cas d'accident, voire décès. Les accidents de la route sont même la 1ère cause de mortalité au travail. Peuvent être concernés par exemple : les commerciaux, les chauffeurs routiers, les professions de la maintenance, les salariés du bâtiment.

6. Risques liés aux ambiances thermiques

Ils concernent par exemple les salariés qui travaillent au chaud. De nombreux métiers, très différents les uns des autres, peuvent être concernés par ce risque : travail en cuisine, dans une blanchisserie, dans des ateliers de soudure, travail en extérieur en particulier en période de fortes chaleurs. Le travail au chaud peut avoir des effets néfastes sur la santé physique des salariés (maux de tête, nausées, crampes, déshydratation, vertiges, mais aussi des effets beaucoup plus graves pouvant aller jusqu'au décès du salarié).

7. Risques du travail sur écran

Les salariés qui travaillent en permanence sur ordinateur toute une journée ne sont pas épargnés par les risques professionnels ! Fatigue visuelle, maux de tête ou encore troubles musculo-squelettiques sont les principaux risques. Sont notamment concernés tous les métiers du secrétariat et de l'informatique.

8. Risques psychosociaux

Tous les salariés peuvent être exposés au stress, lequel peut par exemple être lié à des contraintes de rythmes de travail ou au contact avec la clientèle ou du public. Ces salariés peuvent, en outre, être exposés à un risque physique (agression, violence).

9. Risques liés aux agents chimiques dangereux.

Ils sont parfois omniprésents sur les lieux de travail (tels que les colles, résines, peintures, mélanges, etc.). Ils peuvent entrainer des intoxications aiguës, même à faible dose (on parle alors d'intoxication chronique en raison du contact répété du salarié avec le produit). Le risque de cancer est également présent.

10. Risques liés aux contraintes posturales

De nombreux métiers peuvent être concernés par ce risque. Si l'on retrouve évidemment les métiers du bâtiment et des travaux publics, on retrouve également les salariés qui travaillent sur écran ou encore ceux qui sont amenés à utiliser un véhicule pour les besoins de leur travail (position assise prolongée), ou encore les métiers de la coiffure ou de l'esthétique par exemple (position debout prolongée).

 
BIENVENUE !
Bienvenue sur le portail économique de la CCVE. C’est un nouvel outil qui est mis à votre disposition pour mieux vous informer de l’actualité économique. Un outil qui est aussi plus pratique d’utilisation pour la CCVE et qui nous permettra d’être plus réactifs. Par exemple, le moteur
L'annuaire des entreprises
L'annuaire
des entreprises
Vous recherchez une entreprise, un artisan, un service...Votre recherche en 1 clic !
Lettre Recherche n°19 : numéro spécial 25 ans du programme Thèses
La lettre Recherche n° 19 est consacrée au programme [...]
Vente / location de locaux professionnels
Bourse des locaux
Vente / location de locaux professionnels
Lancement d'un nouveau parc d'activités Idea'park ZAC Montvrain 2