Accueil Dossiers Reconversion professionnelle : savoir gérer son évolution
Reconversion professionnelle : savoir gérer son évolution

Reconversion pro 1La reconversion professionnelle est une démarche visant à changer de métier ou de statut (passer du statut de salarié au statut d’entrepreneur ou vice versa). Elle force à l’introspection : explorer des pistes jamais imaginées et raisonner en termes d’appétences plus que de compétences. Marc Saunder, gérant de Nexmove, cabinet de conseils en évolution professionnelle, confirme: «La réussite de la reconversion passe par le plaisir et l’envie.» Rencontrer un ingénieur qui plaque tout pour être tailleur de pierres, c’est possible. De même que trouver des personnes, lasses de leur métier dans la publicité, faire le pari de s’accomplir dans la pâtisserie. «Mais un introverti qui souhaite se lancer dans la communication risque de poser problème», prévient Marc Saunder.

Publié le 10 novembre 2015

Accompagner ses salariés dans leur reconversion professionnelle : un avantage pour l'entreprise
Ne pas négliger son environnement personnel
Anticiper les difficultés à venir

I-    La reconversion professionnelle, comment ça se passe ?

Pourquoi faire une reconversion professionnelle ?

La quête de sens
L’absence d’opportunités d’évolution
Problème d’ambiance
Des contrats de travail à court terme
Pour accumuler les expériences
Un salaire peu satisfaisant
Une inaptitude à un poste de travail

Reconversion professionnelle : à quel âge ?
Combien de temps pour faire une reconversion professionnelle ?
Où se renseigner ?

II-    Une démarche structurée : étapes de réflexion pour la réussite de sa reconversion

1ère étape : de la découverte à l’analyse, comment trouver sa voie

Réaliser un bilan
Envisager un parcours de formation
Explorer l’environnement
Définir un plan d'action

2ème étape : confronter ses idées à l’environnement

3ème étape : prévoir et agir

Anticiper
Etablir son marketing personnel

III-    Les aides pour réussir sa reconversion

Réussir sa reconversion : coaching, informations, témoignages
Comment financer une reconversion professionnelle ?

 

La reconversion professionnelle est une démarche visant à changer de métier ou de statut (passer du statut de salarié au statut d’entrepreneur ou vice versa). Elle force à l’introspection : explorer des pistes jamais imaginées et raisonner en termes d’appétences plus que de compétences. Marc Saunder, gérant de Nexmove, cabinet de conseils en évolution professionnelle, confirme: «La réussite de la reconversion passe par le plaisir et l’envie.» Rencontrer un ingénieur qui plaque tout pour être tailleur de pierres, c’est possible. De même que trouver des personnes, lasses de leur métier dans la publicité, faire le pari de s’accomplir dans la pâtisserie. «Mais un introverti qui souhaite se lancer dans la communication risque de poser problème», prévient Marc Saunder.

La reconversion professionnelle a le vent en poupe. Elle n’est plus du tout considérée comme un échec, mais plutôt comme une prise de conscience, un nouveau départ, un choix courageux et parfois même admiré pour reprendre sa vie en main. La dernière étude de l’AFPA (Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) à ce sujet (octobre 2012) apporte un éclairage intéressant et motivant : 56% des actifs ont déjà changé d’orientation professionnelle. Et parmi ceux qui n’ont pas tenté l’expérience, 35% se disent prêt à changer de métier dans l’année qui vient. Soulignons que 64% de ces reconvertis attestent d’un meilleur épanouissement professionnel ! La reconversion est donc bien souvent une opération gagnante ! Gagnante certes, mais quand même au prix de quelques efforts et prises de risque qu’il faut savoir anticiper et prévenir.

 Accompagner ses salariés dans leur reconversion professionnelle : un avantage pour l'entreprise

Une entreprise évolue en permanence, et ses employés aussi. De nouvelles compétences et savoir-faire acquis par vos salariés peuvent donner un nouveau souffle, une nouvelle orientation à votre activité et rajouter une corde à l’arc de votre entreprise.

Il est dans votre intérêt d’accompagner les salariés dans leur reconversion. Faciliter les départs est un puissant outil de fidélisation et d’image sociale : accompagner le salarié, de son entrée dans l’entreprise à son départ, c’est un moyen de créer de la motivation. Si le salarié comprend que l’on prend en compte ses besoins tout au long de sa carrière, il se sent libre et respecté, ce qui le convainc de s’impliquer. Accompagner les changements c’est également un moyen de conserver une ambiance positive dans les équipes, de fidéliser les talents et d’attirer de nouveaux candidats.

Voici quelques clefs pour comprendre les étapes de réflexion et d’actions dans la reconversion professionnelle pour accompagner vos salariés, ou même appliquer cette reconversion à vous, chef d’entreprise, et donner de la valeur et de la force aux travailleurs impliqués au sein d’une société.

 Ne pas négliger son environnement personnel

Mais attention ! Bien que le souhait de trouver un nouveau souffle dans sa vie professionnelle se fasse sentir, l’impératif est de garder les pieds sur terre en respectant certains critères. La reconversion professionnelle s’envisage donc en prenant en compte des paramètres familiaux et personnels.

 Anticiper les difficultés à venir

Autre point essentiel : anticiper les difficultés que la nouvelle profession recouvre. L’exemple le plus frappant et récurrent dans les témoignages est le syndrome des chambres d’hôtes : aussi séduisant que puisse être ce projet, des tracas se cachent sous cette image de carte postale : la fatigue, être aux petits soins de clients parfois désagréables, etc.

Avant de se lancer, il est pertinent de faire comme un stage d’observation pour découvrir les différentes facettes du métier désiré, et une fois les difficultés potentielle listées et analysée, de définir les ressources que l’on pourra mettre à sa disposition pour pallier ces obstacles et réussir sa reconversion professionnelle.

Pour gérer son évolution et réussir sa reconversion professionnelle, une démarche structurée s’impose, en voici quelques clefs.

 I-    La reconversion professionnelle, comment ça se passe ?

Reconversion pro 2

La reconversion professionnelle est une option qui attire de plus en plus d’individus à notre époque. S’il y a 50 ans, lorsque l’on entrait dans une entreprise ou dans tout autre secteur de travail, c’était pour y rester, cela n’est plus vrai aujourd’hui.

 Pourquoi faire une reconversion professionnelle ?

Ce récent phénomène qui étonne beaucoup nos ainés est cependant tout à fait logique. Il existe en effet différentes raisons pour comprendre ce qui pousse tant de personnes à choisir de changer de métier.

Il y a ce besoin de trouver un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle qui se fait sentir et grâce auquel chacun peut être mené sur des voies vers lesquelles il n’aurait pas forcément pensé se diriger mais qui peuvent se révéler tout aussi enrichissantes et porteuses de sens.

 La quête de sens

Une première motivation tout à fait fondamentale est celle de la recherche de sens. En effet, il est fréquent qu’après plusieurs années de travail répétitif, dont l’objectif est essentiellement alimentaire, les individus désirent changer et trouver un travail qui réponde à leur désir d’accomplissement personnel.

 L’absence d’opportunités d’évolution

Une autre raison qui pousse les professionnels à changer de travail est l’absence d’opportunités d’évolution au sein de leur entreprise ou autre lieu de travail. Il arrive en effet fréquemment que l’on soit engagé pour un certain poste et que malgré notre désir d’évoluer et d’obtenir plus de responsabilités cela soit impossible.

 Problème d’ambiance

Une situation qui pousse pas mal de monde à se reconvertir et changer de lieu de travail est celle de la mauvaise ambiance au sein de l’équipe de travail. Effectivement, la satisfaction professionnelle dépend en grande partie des relations avec les collègues de travail. Le contenu du travail en tant que tel peut être aussi satisfaisant et épanouissant que possible, si l’on ne se sent pas bien au sein de son équipe, cela constitue une raison suffisante pour vouloir s’en aller.

 Des contrats de travail à court terme

Un autre motif qui ne dépend, cette fois-ci, pas du travailleur est le type de contrat que l’on trouve actuellement sur le marché. En effet, il convient souvent aux employeurs de proposer des contrats à court terme plutôt que d’offrir des contrats à durée indéterminée avec tous les avantages que cela comporte. C’est donc souvent bien malgré lui que le travailleur va devoir se reconvertir.

 Pour accumuler les expériences

Vouloir se reconvertir peut également se justifier par la volonté de vouloir vivre plusieurs expériences professionnelles, ce qui permet d’améliorer son curriculum vitae. A l’heure de la flexibilité et de la mobilité, les travailleurs doivent souvent travailler auprès de divers employeurs situés dans différentes villes voire pays pour réussir à faire valoir leur curriculum et finalement obtenir le travail qu’ils désirent.

 Un salaire peu satisfaisant

Enfin, un dernier aspect qui motive le travailleur à s’en aller est le bas salaire qu’il peut espérer. Il est en effet fréquent d’être payé à des barèmes inférieurs à ceux auxquels on pourrait aspirer compte tenu du diplôme et niveau d’études atteint.

 Une inaptitude à un poste de travail

Il peut arriver, suite à un problème de santé, à des évolutions technologies, etc. que l’on ne soit plus en mesure de répondre aux attentes de l’employeur et que l’on doive évoluer professionnellement, se reconvertir pour s’adapter au monde du travail.

 Reconversion professionnelle : à quel âge ?

Reconversion pro 3

Une autre question fréquemment posée quant à la reconversion professionnelle est de savoir quel type de professionnels est susceptible de faire ce choix.

La réponse dépend en partie des motivations de la reconversion. En effet, décider de changer de métier est très fréquent chez les jeunes qui désirent acquérir de l’expérience ou encore qui se voient offrir des contrats à court terme.

En revanche, les personnes plus âgées vont plutôt avoir tendance à opter pour la reconversion pour les motifs de quête de sens, de recherche d’un salaire et d’opportunités d’évolution plus intéressantes.

En règle générale, il existe deux « pics » de reconversion : entre 25 et 30 ans, il s’agit dans ce cas plus de flexibilité que de reconversion ; le second pic arrive entre 40 et 45 ans, période qui coïncide souvent avec un moment de réflexion général sur les choix de vie.

 Combien de temps pour faire une reconversion professionnelle ?

La durée de la reconversion professionnelle varie fortement en fonction de la nécessité ou non de suivre une formation. Si la reconversion est possible sans formation, le temps nécessaire pour y parvenir sera court, en général quelques mois suffiront pour trouver un nouvel emploi. Si par contre les compétences requises pour le domaine choisi nécessitent une formation, la durée de la reconversion sera généralement comprise entre 1 et 4 ans.

 Où se renseigner ?

Si vous désirez changer de travail mais que vous ne savez pas comment vous y prendre ni à qui vous adresser, vous pouvez vous adresser à un service d’orientation professionnelle. Ce type de structure est généralement public et offre des conseils tout à fait utiles sans que cela ne coûte trop cher. Dans de nombreux cas, les services sont même gratuits. S’adresser à ce type de structure vous permettra ainsi notamment de répondre à toutes vos questions pour savoir comment se reconvertir et si nécessaire, savoir quelle formation suivre pour y parvenir. Les services qui fournissent des conseils en orientation seront en effet à même de fournir toutes les informations sur les différentes écoles et établissements auxquels s’adresser pour suivre une formation complémentaire.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site www.reconversionprofessionnelle.org

 II-    Une démarche structurée : étapes de réflexion pour la réussite de sa reconversion

 1ère étape : de la découverte à l’analyse, comment trouver sa voie

Reconversion pro 4

Il est relativement fréquent d’avoir envie de changement mais de ne pas vraiment savoir comment s’y prendre. Ce qui apparaît clairement est la non satisfaction par rapport à la situation actuelle mais sans pour autant être sûr de la direction du changement que l’on veut entreprendre. Si l’on désire se reconvertir et que l’on cherche sa voie, répondre à quelques questions permettra souvent de s’orienter.

Il faudra ainsi tout d’abord identifier le type de changement désiré, c’est-à-dire savoir si c’est le lieu de travail, le poste en particulier, le domaine de travail ou plus largement le style de vie en général qui est insatisfaisant. Une fois cette réponse obtenue, la réorientation sera beaucoup plus simple.

Ensuite, il sera nécessaire de réaliser un bilan de ses compétences et centres d’intérêt pour évaluer les possibilités de réorientation. Il est en effet important de savoir quels sont les atouts que l’on a en main et que l’on est susceptible de développer pour évaluer la faisabilité du changement. Il est ainsi parfois possible de pouvoir se reconvertir sans besoin de suivre une longue formation ; tout dépend des compétences préalables requises. Si ces compétences n’étaient pas suffisantes, il serait alors nécessaire de s’adresser à un centre de formation professionnelle ou à tout autre organisme de formation.

 Réaliser un bilan

Prenez le temps de réaliser un bilan personnel : faites le point sur :

-    vos atouts,
-    vos compétences,
-    vos aspirations.

Ne vous limitez pas à vos expériences strictement professionnelles, pensez également à vos activités personnelles. Pour mener à bien ce travail, il est possible de s’adresser à des spécialistes de l’évaluation des compétences et de l’orientation et être accompagné par un expert de la gestion de carrière. Pôle Emploi, par exemple, propose cet accompagnement.

 Envisager un parcours de formation

Pôle emploi propose également plusieurs prestations d'évaluation pour vous aider à évaluer vos besoins en termes de formation :

•    L'évaluation des compétences et capacités professionnelles (ECCP) permet de mesurer les écarts entre vos compétences et les besoins des entreprises;
•    Un atelier « Décider de se former » peut vous être proposé pour vous aider à identifier l'intérêt ou les limites d'une formation en fonction de votre situation;
•    L'atelier « Rechercher et choisir votre formation » vous aidera à identifier les démarches nécessaires pour rechercher les formations qui vous conviennent.

 Explorer l’environnement

Afin de trouver le métier, l’emploi qui vous correspond le mieux il est indispensable de rassembler un maximum d’informations sur l’environnement socio-économique dans lequel vous envisagez de vous reconvertir. Faites un état des lieux de ce qui existe en termes de secteurs d’activité, de métiers, d’entreprises sur la zone géographique où vous envisagez de travailler. Pour cela n’hésitez pas à consulter les sites Internet de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ainsi que celui des Conseils Départemental et Régional.

 Définir un plan d'action

Lorsque votre objectif est défini, pour concrétiser votre projet il est nécessaire d’en déterminer les étapes, et d'établir une stratégie de mise en œuvre.

Commencez à déterminer les grandes étapes en listant l'ensemble des contraintes ou des prérequis nécessaires à votre reconversion :

•    Si une formation est nécessaire, comment l’organiser, la financer, quand la suivre ? Quels organismes allez-vous contacter ? Qu’allez-vous leur demander ?
•    Si votre désir est de changer de zone géographique, avez-vous bien analysé les activités et opportunités locales ?
•    Vous envisagez de créer ou reprendre une entreprise ? il vous faudra analyser la rentabilité potentielle de ce projet, sa faisabilité.
•    Etc.

 2ème étape : confronter ses idées à l’environnement

•    Pour envisager une formation, quels sont les possibilités de financement de votre parcours ? Quels sont les organismes à contacter ?
•    Pour reprendre ou créer votre entreprise, quelles sont les démarches administratives à réaliser, comment allez-vous développer votre réseau de clients ?
•    Vous avez identifié un métier et les emplois potentiels, quelles entreprises allez-vous contacter ?

A partir de toutes ces questions et des informations que vous aurez recueillies, vous pourrez évaluer les points positifs et négatifs. Cela vous permettra de définir précisément ce que vous êtes prêt à accepter ou non, en tenant compte de vos contraintes personnelles, familiales…

Il ne faut pas hésiter à mettre sur le papier les ressources et les dépenses actuelles et celles que l'on peut anticiper dans le cadre des changements envisagés : est-ce que la reconversion va générer des pertes de revenus ?

Un autre conseil : rencontrer des gens qui exercent dans le secteur où l’on souhaite se reconvertir. Des gens qui aiment leur métier, certes, mais qui sauront aussi montrer l’envers du décor, la réalité, les difficultés à ne pas négliger. Leur contact permet ainsi de vérifier si l’on est sur le bon chemin.

Il est important de souligner que tout changement peut être effrayant et ce que cela ne se fait pas toujours sans douleur. Il y a de l’angoisse, des peurs à gérer, celle de l’échec en particulier. Il faut savoir s’entourer de trois ou quatre personnes de confiance qui aideront à garder le cap.

 3ème étape : prévoir et agir

A la fin de la 2ème étape, vous êtes en position d’évaluer vos idées et de choisir quelles orientations donner à votre reconversion. Vient maintenant l’étape de prévision et d’action pour mener à bien votre projet.

 Anticiper

Les obstacles sont nombreux dans la démarche de reconversion. Ne vous découragez pas ! Gardez bien à l’esprit qu’il y a toujours des alternatives possibles. Plus vous aurez anticipé, plus vous aurez la capacité de rebondir et trouver ces alternatives.

La manière de gérer son temps dans un projet de reconversion dépend de la façon qu’a chacun d’appréhender le changement : certains ne supporteront pas que la concrétisation de leur projet s’éternise, d’autres au contraire auront besoin de temps pour bien préparer chacune des étapes de leur reconversion.

Dans tous les cas, il est nécessaire d’établir un rétro-planning prenant en compte les différentes contraintes. Pour cela, reprenez votre plan d’action et indiquez en face de chaque étape les dates et délais envisageables.

 Etablir son marketing personnel

Votre démarche de reconversion vous paraît évidente, mais ce n'est pas forcément le cas de la grande majorité de vos futurs interlocuteurs : recruteurs, banquiers, investisseurs, accompagnateurs, réseau de professionnels...

Durant vos démarches, vous serez amené à rencontrer un certain nombre d'interlocuteurs qui vous demanderont de parler de vous et de votre parcours. Aussi, pour faire tout de suite bonne impression, prenez le temps de retravailler votre marketing personnel.

Commencez par réécrire votre CV de façon à mieux faire ressortir votre cheminement personnel et vos compétences-clés. Vous pourrez également les développer dans une lettre de motivation.

La préparation de la communication orale est cruciale car c'est en entretien que vous devrez faire la différence. Il faut savoir parler des ponts entre ses missions précédentes, de ses compétences et celles requises par le nouveau métier, du nouveau secteur ou de son futur statut. Vous devrez montrer que votre projet est cohérent et réalisable.

La bonne attitude sera de montrer que vous êtes capable de vous approprier le nouvel univers dans lequel vous allez évoluer. Changer d'environnement impose d'être beaucoup plus convaincant. Cela passe par le fait d'être capable de parler d'une passion, d'un moteur, de convictions, et pas simplement d'une démarche intellectuelle.

 III-    Les aides pour réussir sa reconversion

 Réussir sa reconversion : coaching, informations, témoignages

Vous l’avez compris, la reconversion professionnelle est un processus long et intense. Mais rassurez-vous, ce processus est aujourd’hui bien compris, et plusieurs dizaines de milliers de personnes réussissent une réorientation tous les ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, appuyez-vous sur les autres, professionnels ou non, et ne restez pas seuls.

Tout d’abord, ne négligez pas les échanges avec vos pairs, inspirez-vous de témoignages, et embarquez votre entourage en sollicitant son avis et son soutien. Discutez et discutez encore, tout en prenant garde de maintenir intacte votre capacité de discernement.

Ensuite, de nombreux organismes publics sont à votre disposition (Opacifs, Apec, etc.), profitez-en et sollicitez-les. Egalement, la Communauté de Communes du Val d’Essonne peut vous diriger vers le bon interlocuteur. Elle propose d’accueillir un lundi après-midi par mois les Créateurs d’entreprises. Cet accompagnement personnalisé, confidentiel et gratuit est une véritable aide à la mise en place du projet : étude de marché, calcul et prévisions financières, montage de dossiers d’aides et montage juridique. Les permanences se tiennent  une fois par mois, le premier lundi du mois de 14h00 à 17h00  dans les locaux de la Communauté de Communes du Val d’Essonne à Ballancourt-sur-Essonne. Vous serez reçu(e) par Madame Camille VALLOIS, chargée de mission CCVE au "développement économique et touristique", et par Madame Caroline Noël de l'Agence pour l'Economie en Essonne, professionnelle du conseil aux entreprises et ce autant de fois que nécessaire et gratuitement.

Cet accompagnement gratuit, personnalisé et confidentiel peut être un véritable soutien dans la vie de votre entreprise. Il vous permet de venir poser toutes vos questions sur la gestion quotidienne, où chercher des conseils pour le développement de votre activité.

•    Aide administrative
•    Soutien en négociation avec vos partenaires sociaux : URSSAF, CAF, RQTH, Caisses de retraites, etc…
•    Aide à la gestion
•    Aide dans l’établissement de vos prévisions financières
•    Aide à la négociation avec les partenaires financiers
•    Aide à l’embauche, au licenciement
•    Aide au développement
•    Aide dans la gestion de la relation client
•    Management et direction commerciale
•    Adaptabilité aux techniques du e-commerce
•    Mise en place de stratégies
•    Préconisations de communication
•    Aide au plan de communication
•    etc.

Pour participer, prenez rendez-vous au 01 64 93 74 48. Et pour en savoir plus sur toutes les aides mises financières ou de conseil à votre disposition, rendez-vous sur notre site dédié aux entrepreneurs.

La Mission Locale Dynamique Emploi tient également des permanences pour accueillir les jeunes de 16 à 25 ans. Ainsi, elle propose aux jeunes de 16 à 25 ans en difficultés et déscolarisés d’être accueillis par des Conseillers qui les guideront dans la construction d’un projet professionnel réaliste et les accompagneront vers l’emploi.

Ces jeunes du territoire entre 16 et 25 ans à la recherche d’une insertion professionnelle, d’information et d’orientation sont conseillés et dirigés vers l’ensemble des dispositifs d’insertion, d’accompagnement et de suivi du jeune tout au long de son parcours. Pour cela sont mobilisés des dispositifs d’aide à l’insertion et d’accès aux prestations spécifiques de la Mission Locale (Parcours d’Orientation Professionnelle, Ateliers d’accès à l’emploi, parrainage, santé, transport …).

Pour en savoir plus sur les permanences et les jours et lieux de présence des conseillers des Missions Locales Dynamique Emploi et des 3 Vallées, vous pouvez consulter le site Internet de la CCVE.

Dans le privé enfin, vous trouverez de nombreux cabinets spécialisés et des coachs indépendants prêts à vous accompagner. Ce sont des professionnels : vous ne regretterez pas votre investissement à condition de bien les choisir ! De nombreux ouvrages et sites web, spécialisés dans le développement personnel ou la reconversion professionnelle, peuvent aussi vous apporter un soutien à moindre coût.

 Comment financer une reconversion professionnelle ?

Au-delà de l'accès à une formation, la question de son financement peut également faire hésiter certains qui rêvent de se reconvertir. Or, dans ce domaine également, un grand nombre de dispositifs existent.

Lorsque l'on est salarié, s'il s'agit d'une formation courte, il est tout à fait possible d'utiliser son compte personnel de formation (CPF). Et si l'on doit suivre une formation longue, le CIF (Congé individuel de Formation) peut permettre de toucher 80 à 100 % de son salaire durant la formation.

En ce qui concerne la création d'entreprise, il existe deux grandes manières de financer sa reconversion, durant la période de formation et recherche d’emploi nécessaires. Une première option, pour ceux qui n’ont pas la possibilité de vivre sur leurs économies ou de compter provisoirement sur le salaire de leur compagnon, est de choisir une formation à horaire décalé qui permet de continuer à travailler tout au long de la durée de la formation.

Une seconde option est de s’adresser à un ou des organismes publics chargés de l’emploi dans sa région qui pourront fournir des bourses et financer une bonne partie du coût de la formation. Certaines régions multiplient les aides à destination des porteurs de projet : aides financières à l'implantation et à l'embauche, aide matérielle via des locaux, accompagnement par des professionnels, etc. Si dans certaines régions, il existe un dispositif global qui mutualise les ressources du Conseil Régional, des CCI, des pépinières d'entreprises et qui offre un accompagnement personnalisé, dans d'autres régions, il vous faudra frapper à la porte de chacun de ses organismes.

 

Retrouvez toutes les aides que vous pouvez solliciter auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ainsi que celui des Conseils Départemental et Régional.

Bon courage et que votre projet se concrétise !

 
BIENVENUE !
Bienvenue sur le portail économique de la CCVE. C’est un nouvel outil qui est mis à votre disposition pour mieux vous informer de l’actualité économique. Un outil qui est aussi plus pratique d’utilisation pour la CCVE et qui nous permettra d’être plus réactifs. Par exemple, le moteur
L'annuaire des entreprises
L'annuaire
des entreprises
Vous recherchez une entreprise, un artisan, un service...Votre recherche en 1 clic !
Aide à l'embauche pour les PME : derniers jours pour en bénéficier
L'aide à l'embauche d'un salarié pour les entreprises [...]
Vente / location de locaux professionnels
Bourse des locaux
Vente / location de locaux professionnels
Lancement d'un nouveau parc d'activités Idea'park ZAC Montvrain 2